Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le cinquième soleil ... c'est pour quand ? des chansons engagées pour la lutte ...
  • Le cinquième soleil ... c'est pour quand ? des chansons engagées pour la lutte ...
  • : L'alternance en 2012 : ratée pour le moment !! Et si une vraie alternance pouvait encore se construire sur les bases d'un nouveau monde? on peut rêver et lutter un peu pour ça, non? Des chansons engagées d'hier et d'aujourd'hui, des billets d'humeur peut être, des liens à consulter ... Ici pas de blabla mais du son! N'hésitez pas à me laisser vos propositions de titres et d'artistes!
  • Contact

Des chansons engagées ...

 

Des chansons engagées !

Un petit voyage dans l'univers des chansons dites engagées, des chansons d'hier et d'aujourd'hui, de tous les styles.

Des témoignages, des cris du coeur, des messages ...

Je ne suis pas forcément d'accord avec tout les textes évoqués ici mais il existe des milliers de blogs pour débattre sur des idées, j'espère juste qu'un jour quelqu'un passera ici et découvrira un auteur, un texte, et que sa vision des choses en sera un peu changée! Parce que les chansons sans être un art changent parfois une vie, font couler une larme, ou provoquent une émotion... et nous accompagnent lors de nos luttes ! 


Pour en savoir un peu plus sur l'esprit de ce blog, je vous invite à écouter ces deux textes de Keny Arkana (le cinquième soleil : et si tout était encore possible pour 2012 ... Keny Arkana, cinquième soleil  et la rage : Keny Arkana : La rage )

Bonnes luttes à vous et bon voyage dans ce blog!


Vous pouvez me retrouver sous facebook au profil suivant :


link

Recherche

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 21:54
Un petit retour sur un homme qui, bien sur, m'a idéologiquement marqué! Par la voix des Zebda
 


Jaurès par Zebda (vidéo réalisée à l'occasion du 150 ème anniversaire de la naissance de Jean Jaurès (avec le concours de la région Midi Pyrénées)

 

"Si par malheur ils survivaient
C'était pour partir à la guerre
C'était pour finir à la guerre

Aux ordres de quelques sabreurs
Qui exigeaient du bout des lèvres
Qu'ils aillent ouvrir au champ d'horreur
Leurs vingt ans qui n'avaient pu naître
Et ils mouraient à pleine peur
Tout miséreux oui not' bon Maître
Couvert de prêtres oui not' Monsieur
Demandez-vous belle jeunesse
Le temps de l'ombre d'un souvenir
Le temps du souffle d'un soupir

Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
Pourquoi ont-ils tué Jaurès? "


Repost 0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 21:50
Pas simple de choisir un titre de Tiken Jah Fakoly, ils sont si nombreux à porter des messages ... Pour ceux qui connaissent pas, à découvrir!

 


"Laisse tomber l'histoire
Tu sais bien pourquoi
Monsieur le président,
Sans incident quitte le pouvoir
Laissez tomber l'histoire
Vous savez pourquoi, monsieur le président.
Quittez le pouvoir, monsieur le président
Si vous aimez votre peuple,
Quittez le pouvoir

Quitte le pouvoir, quitte le pouvoir
Je te dis quitte le pouvoir…."

Repost 0
Published by francisco65 - dans Tiken Jah Fakoly
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 11:30

Un extrait du nouvel album de Kery James "Réel" qui évoque le rôle du rap dans la lutte contre l'ordre établi.



"Les nouveaux riches se font rares, comme les espèces
Normal, le Fisc a piegé l'ascenseur social
Tout le monde triche, pas pour gagner mais pour exister
Tout le monde emprunte, personne n'achète
Presque tout le monde est endetté
Les etudiantes se prostituent, tout le monde a faim
Sort tes thunes des banques, planque les sous le lit, c'est la fin
Nos ptits frères vendent de la daube, tapent de la coke, sont violents
Insolents, persuadés qu'on ne peut devenir riche, qu'en volant
Les Noirs et les Arabes remplissent les prisons
J'fais du rap qui leur propose un autre horizon
J'ai mes raisons et j'ai raison
J'suis en direct de la rue, c'est le retour du rap réaliste
Ici y a pas de place pour ton rap capitaliste, "capi" "capi" capitaliste
Egoiste et narcissique, toi et toujours toi, dans ton rap individualiste"

 

Le vidéo clip officiel :

 

 

 

 

Paroles intégrales :

 

 

Pose le, Pose le, Pose le, Pose le
Pose le micro, mon rap vient de mes entrailles
Mon rap porte une balafre, mon rap vient de mes entailles
Mon rap a une stature, une carrure, un charisme, une voix, une pensée, il est français pas kainry
Mon rap vient des caves ‘rey’, Demi Lune Zoo ‘rey
Orly Hood Negro pas Hollywooood
Mon rap à quelque chose de trop vrai qui transcende les reflets, les inspire au progrès
Mon rap c’est du rap de pauvre
Raptou sur vos goves et vos loves, y a que la fois qui t’sauve
Le jour dernier, mon rap a une croyance,
J’rap, je je rap les yeux fermés mais mon rap a une clairvoyance
Mon rap à ces défauts, mais il marche vers la lumière
La vérité reste, tant qu’on reste, elle n’est qu’éphémère
20 ans que mon rap dure, dure, brise les murs, fracture les portes et les fémurs
Mon R.A.P, la tête haute, le torse bombé, la poitrine gonflée de courage, prêt à tomber, succomber
Au service des nôtres car c’est l’rap des sacrifices
Le tirailleur au front, face au rap des artifices
C’est le rap des vrais hommes, des guerriers valeureux,
qu’aimerait prendre à l’état et redistribuer aux malheureux
C’est le rap de l’engagement, la fierté des banlieues
et en fait c’est l’seul rap qu’ils craignent surement en au lieu
Y a plus de tunes en France, depuis l’euro on n’fait que survivre
T’étonnes pas si l’atmosphère est explosive
Les nouveaux riches s’font rares comme les espèces
Normal le fisc a piégé l’ascenseur social
Tout l’monde triche, pas pour gagner mais pour exister
Tout l’monde empreinte personne n’achète, presque tout le monde est endetté
Les étudiantes se prostituent, tout le monde a faim,
Sort tes tunes des banques, planque les sous le lit c’est la fin
Nos p’tits frères vendent de la dope, tapent de la coke, sont violents, insolents
Persuadés qu’on ne peut devenir riche qu’en volant
Les noirs et les arabes remplissent les prisons
J’fais du rap qui leur propose un autre horizon
J’ai mes raisons, et j’ai raison
J’suis en direct de la rue
C’est le retour du rap réaliste
Ici y a pas d’place pour ton rap capitaliste
Capi, capi, capitaliste, égoïste et narcissique
Toi et toujours toi dans ton rap individualiste

Refrain X2
Pom, Pom, c’est le retour du rap français
Pom, Pom Pom Pom, c’est le retour du renoi foncé
Dur, ferme, franc, fier, fort, hardcore Jusqu’à la mort

Pom, Pom, c’est le retour du rap français
Pom, Pom Pom Pom, c’est le retour du rap censé
Dur, ferme, franc, fier, fort, hardcore Jusqu’à la mort

Qu’ils posent le micro, leurs rap ne sait que frimer
De l’égo-tripp, c’est tout c’que leur rap peut exprimer
C’est la bal masqué, pourquoi leur rap est costumé ?
Moi j’fais du rap français et c’est le rap des opprimés
Leur rap à la grosse tête, tourne autour de lui même
Pendant c’temps j’écris des textes qui sortent mes frères du système
Mon rap a une conscience, une science et du bon sens
C’est pourquoi il a tendance à ne jamais suivre la tendance
Ne l’cherche pas dans le troupeau, mon rap est un leader
Sans scroll ni vocoder, avec pudeur et profondeur
Mon raaaap est guerrier avec une laaarme
Un pacifiste avec une aaarme
Yeah, j’suis un résistant
J’ai de l’amour pour la Palestine, j’suis un militant
J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, j’suis qu’un étudiant
Mais comme y a beaucoup d’ignorant, j’suis un enseignant
J’n'ai pas l’choix, comme dit Béné, j’porte une jeunesse sur mon dos
Que quelqu’un prenne ma place, parce que lourd est le fardeau
Courtes sont les euphories mais constantes sont les épreuves
Ceux qui n’font rien ont raison, j’ai tord parce que moi j’oeuvre
Un Break beat, un sample, un mc, j’suis hip-hop malgré moi, un beat boy sans le baggy
Tu comprends rien à mon rap, t’es sourd, t’es comme Naguy
Faire des tubes sans contenu, j’peux pas, j’laisse ça à Shaggy
Depuis mes premiers textes, j’me suis opposé à l’état
Entre le système et moi, ça a toujours été la Vendetta
Insubordonné j’ai toujours été dans le combat
Avant de faire du rap j’faisais du ragga, rappelle toi
Je ne veux pas aller au service militaire
Pour eux je ne veux pas faire la guerre, pour un morceaux de terre
Nan mais si, je ne veux pas aller au service militaire,
Là-bas y a rien à faire et dans mon quartier c’est déjà la guerre
Pull up
Puisque mes textes ont du contenu, j’peux les rapper à capella
Doucement balance le chall et que j’fasse vibrer les favelas
Maintenant fais péter la caisse clair
Même si c’est pas du dirty, c’est du sale rap révolutionnaire
Yeah, c’est le retour du rap français
Qui pousse les frères à penser, progresser et avancer
A peine un an après, j’remets ça
Déjà, j’suis trop inspiré et j’ai trop faim de vrai peu-ra
Aaah, 2009 nouvel album, faut faire avec
Sur des prod de Nino, j’compte vous laisser à des kilomètres
Pas d’répit, pas d’quartier, pas d’pause, pas d’pitié, MC pose…
Pose le micro, ton rap porte des ballerines
Tandis que mon étoile brille aux couleurs de l’hémoglobine
Une chaussure pour Bush, un gros mollard pour Poutine
‘Raptou’ j’représente les frères qu’ils oppriment
Mon rap est africain, parce que mon rap a une mémoire
J’suis comme madame Taubira, j’aspire à connaître notre histoire
Les rappeurs n’parlent que d’frics
Du système, sont des otages
J’me fou de c’que tu gagnes, c’qui m’importe c’est c’que tu partages
Fais ner-tour dans les cellules, Kery James est de retour
Mc tombe ou recul, Mafia K’1 Fry, Street Lourd
A l’ombre du show business, le soleil s’est levé,
C’est le retour des vrais, c’est le retour du rap français

Refrain
Pom, Pom, c’est le retour du rap français
Pom, Pom Pom Pom, c’est le retour du renoi foncé
Dur, ferme, franc, fier, fort, hardcore Jusqu’à la mort

Pom, Pom, c’est le retour du rap français
Pom, Pom Pom Pom, c’est le retour du rap censé
Dur, ferme, franc, fier, fort, hardcore Jusqu’à la mort

Dès qu’j'rentre dans la cabine, ça sent l’classique
J’rap tellement bien qu’on dit que j’rap mal
Dès qu’j'rentre dans la cabine, ça sent l’classique
Les rappeurs lâchent le hip-hop pour la tecktonik
Tu sais même pas c’que j’vous réserve
Hardcore jusqu’à la mort
Dès qu’j'rentre dans la cabine, ça sent l’classique
Tu sens que l’prochaine album va faire mal, très mal

 

Repost 0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 11:06


Un classique .. indispensable!
Repost 0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 10:25


2012, légande Maya, naissance d'une nouvelle ère! un nouveau soleil! 2012, l'alternance en France?

"Terre à l'agonie, mal-être à l'honneur
folie, calomnie peu de coeur à la bonne heure
ignorance du bonheur, de la magie de la vie
choqué par l'horreur, formé à la survie
l'époque, le pire, une part des conséquences
le bien, le mal, aujourd'hui choisi ton camp
l'être humain s'est perdu trop centré sur l'avoir"



"Comprend entre les lignes
enfant du quinto sol
le soleil est en toi
fait briller ta lumière intèrieure
pour éclairer le chaos de leur monde
on est pas là par hasard
les pleïades nous désignent
lève ta tête, comprends entre les lignes
écoute ton coeur
désobeissance,
car la vérité est nous
car la solution est en nous
parceque la vie est en nous
parceque la vie est en nous"

 

Une vidéo de Keny en live :

 

Vidéo avec paroles incrustées :
Paroles intégrales :

Mon espèce s'égare, l'esprit qui surchauffe
les gens se détestent, la guerre des égos
XXIe siècle, cynisme et mépris
non respect de la Terre, folie plein les tripes
frontières, barricades, émeutes et matraques
cris et bains de sang, bombes qui éclatent
politique de la peur, science immorale
insurrection d'un peuple, marché des armes
Nouvel Ordre Mondial, fusion de terreur
l'homme, l'animal, le plus prédateur
le système pue la mort, assassin de la vie
a tué la mémoire pour mieux tuer l'avenir
des disquettes plein la tête, les sens nous trompent
3e oeil ouvert car le cerveau nous ment
l'être humain s'est perdu, a oublié sa force
a oublié la lune, le soleil et l'atome
inversion des pôles vers la haine se dirige
a perdu la raison pour une excuse qui divise
l'égoïsme en devise, époque misérable
haine collective contre rage viscérale
une lueur dans le cœur, une larme dans l’œil
une prière dans la tête, une vieille douleur
une vive rancœur, là où meurt le pardon
où même la voix prend peur, allez viens nous partons
des lois faites pour le peuple et les rois tyrannisent
confréries et business en haut de la pyramide
sa sponsorise le sang, entre chars et uzis
innocent dans un ciel aux couleurs des usines
un silence de deuil, une balle perdue
toute une famille en pleurs, un enfant abattu
des milices de l'état, des paramilitaires
des folies cérébrales, des peuples entiers à terre
bidonvilles de misère à l'entrée des palaces
liberté volée, synonyme de paperasse
humanité troquée contre une vie illusoire
entre stress du matin et angoisses du soir
des névroses plein la tête les nerfs rompus
caractérisent l'homme moderne, bien souvent corrompu
et quand la ville s'endort, arrive tant de fois
une mort silencieuse, un SDF dans le froid
prison de ciment, derrière les oeillères
le combat est si long, pour un peu de lumière
les famille se déchirent et les pères se font rares
les enfant ne rient plus, se bâtissent des remparts
les mères prennent sur elles, un jeune sur trois en taule
toute cette merde est réelle, donc on se battra encore
c'est la "malatripa" qui nous bouffe les tripes
une bouteille de vodka, quelques grammes de weed
certains ne reviennent pas, le serrage est violent
subutex injecté dans une flaque de sang
des enfants qui se battent, un coup de couteau en trop
ce n'est plus à la baraque que les mômes rentrent tôt
ils apprennent la ruse dans un verre de colère
formatage de la rue, formatage scolaire
c'est chacun sa disquette, quand les mondes se rencontrent
c'est le choc des cultures, voir la haine de la honte
les barrières sont là, dans nos têtes bien au chaud
les plus durs craquent vite, c'est la loi du roseau
non rien n'est rose ici, la grisaille demeure
dans les cœurs meurtris qui à petit feu meurent
ne pleure pas ma sœur car tu portes le monde
noble est ton cœur, crois en toi et remonte
n'écoute pas les bâtards qui voudraient te voir triste
même Terre-mère est malade, mais Terre-mère résiste
l'homme s'est construit son monde, apprenti créateur
qui a tout déréglé, sanguinaire prédateur
Babylone est bien grande mais n'est rien dans le fond
qu'une vulgaire mascarade au parfum d'illusion
maîtresse de nos esprits, crédules et naïfs
conditionnement massif, là où les nerfs sont à vifs
dans la marche et la rage, bastion des galériens
ensemble nous sommes le monde et le système n'est rien
prend conscience mon frère, reste près de ton cœur
méfie toi du système, assassin et menteur
éloigne toi de la haine qui nous saute tous au bras,
humanité humaine, seul l'Amour nous sauvera
écoute le silence quand ton âme est en paix
la lumière s'y trouve, la lumière est rentrée
vérité en nous même, fruit de la création
n'oublie pas ton histoire, n'oublie pas ta mission
dernière génération à pouvoir tout changer
la vie est avec nous n'ai pas peur du danger
alors levons nos voix, pour ne plus oublier
bout de poussière d'étoile, qu'attends-tu pour briller ?
tous frères et sœurs, reformons la chaîne
car nous ne sommes qu'un divisés dans la chair
retrouvons la joie, l'entraide qu'on s'élève
une lueur suffit à faire fondre les ténèbres
s'essoufle ce temps, une odeur de souffre
la fin se ressent, la bête envoûte la foule
les symboles s'inversent se confondent les obsèques
l'étoile qui fait tourner la roue se rapproche de notre ciel
terre à l'agonie, mal-être à l'honneur
folie, calomnie peu de cœur à la bonne heure
ignorance du bonheur, de la magie de la vie
choqué par l'horreur, formé a la survie
l'époque, le pire, une part des conséquences
le bien, le mal, aujourd'hui choisis ton camp
l'être humain s'est perdu trop centré sur l'avoir
les étoiles se concertent pour nous ramener sur la voie,
quadrillage ficelé, mais passe la lumière
ai confiance en la vie, en la force de tes rêves
tous un ange à l'épaule, présent si tu le cherches
quand le cœur ne fait qu'un, avec l'esprit et le geste
le grand jour se prépare, ne vois-tu pas les signes ?
la mort n'existe pas, c'est juste la fin des cycles
cette fin se dessine, l'humain se décime
espoir indigo, les pléiades nous désignent
lève ta tête et comprend, ressent la force en ton être
dépasse Babylone, élucide le mystère
rien ne se tire au sort, que le ciel te bénisse
enfant du quinto sol, comprends entre les lignes.

(parlé)
comprends entre les lignes
enfant du quinto sol
le soleil est en toi
fait briller ta lumière intérieure
pour éclairer le chaos de leur monde
on est pas là par hasard
les pléiades nous désignent
lèves ta tête, comprends entre les lignes
écoute ton cœur
désobéissance,
car la vérité est nous
car la solution est en nous
parce que la vie est en nous
parce que la vie est en nous

Repost 0
Published by francisco65 - dans Keny Arkana
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 10:14

Bienvenus à vous tous sur ce blog!

Je viens de quitter le parti socialiste ... marre des querelles de personnes, marre que tout le monde oublie nos principes! Pourtant une alternative est nécessaire et elle passera en partie par ce mouvement politique.
Que faire maintenant? Le système capitaliste et financier est en train de nous écraser et de détruire notre monde.  On se sent impuissant, désespéré, parfois déprimé devant l'ampleur de la tâche.
J'ai découvert Keny Arkana il y  a deux ans, un petit bout de femme à l'énergie folle et des textes auxquels j'ai adhéré tout de suite! Un album de lutte "désobéissance civile" m'a particulièrement marqué, et un titre a donné son nom à ce blog : le cinquième soleil. Pour en savoir un peu plus sur l'esprit de ce blog, il suffit découter ce morceau dans le deuxième article du blog (lien direct :  et si tout était encore possible pour 2012 ... Keny Arkana, cinquième soleil  ) !

Bonnes découvertes musicales et bonnes luttes à toutes et tous!

Francisco65

Repost 0
Published by francisco65 - dans Keny Arkana
commenter cet article

Catégories