Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le cinquième soleil ... c'est pour quand ? des chansons engagées pour la lutte ...
  • Le cinquième soleil ... c'est pour quand ? des chansons engagées pour la lutte ...
  • : L'alternance en 2012 : ratée pour le moment !! Et si une vraie alternance pouvait encore se construire sur les bases d'un nouveau monde? on peut rêver et lutter un peu pour ça, non? Des chansons engagées d'hier et d'aujourd'hui, des billets d'humeur peut être, des liens à consulter ... Ici pas de blabla mais du son! N'hésitez pas à me laisser vos propositions de titres et d'artistes!
  • Contact

Des chansons engagées ...

 

Des chansons engagées !

Un petit voyage dans l'univers des chansons dites engagées, des chansons d'hier et d'aujourd'hui, de tous les styles.

Des témoignages, des cris du coeur, des messages ...

Je ne suis pas forcément d'accord avec tout les textes évoqués ici mais il existe des milliers de blogs pour débattre sur des idées, j'espère juste qu'un jour quelqu'un passera ici et découvrira un auteur, un texte, et que sa vision des choses en sera un peu changée! Parce que les chansons sans être un art changent parfois une vie, font couler une larme, ou provoquent une émotion... et nous accompagnent lors de nos luttes ! 


Pour en savoir un peu plus sur l'esprit de ce blog, je vous invite à écouter ces deux textes de Keny Arkana (le cinquième soleil : et si tout était encore possible pour 2012 ... Keny Arkana, cinquième soleil  et la rage : Keny Arkana : La rage )

Bonnes luttes à vous et bon voyage dans ce blog!


Vous pouvez me retrouver sous facebook au profil suivant :


link

Recherche

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 14:01

 

Zebda - Une vie de moins - Paroles et vidéo clip officiel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très beau titre de Zebda avec un texte écrit par Jean Pierre Filiu à propos du conflit Israélo-Palestinien. Conflit qui n'a que trop duré ... Mais qu'attends la communauté internationale pour le régler???!!!!


Pour l'instant de nouveaux morts, de nouvelles atrocités ... et ce cri d'un enfant Palestinien évoqué dans cette chanson.


Un beau texte. Une polémique pourtant ... voir article du monde diplomatique : Une chanson pour Gaza : le Crif pour la censure ?

 

Vidéo clip officiel :

 

 

Paroles :

 

"Je suis né dans un pays qui n’existe pas,

Je suis né sur une terre qui n’est plus à moi,

Une terre occupée, une terre piétinée,

Une terre autonome sur le papier,

Je suis né sous les You-Yous et les cris de joie,

Je suis né après bien d’autres dans le camp trop étroit,

La mer était ma frontière, mon sanctuaire,

Pour oublier les colons et le blocus et la misère,

J’ai grandi bercé au son des récits de l’exil,

J’ai grandi au creux des vies suspendues à un fil,

Le fil d’un espoir tenace dans l’impasse,

Un jour oui la tête haute nous aurons notre place,

Nous aurons notre place, nous aurons notre place.

 

J’ai grandi trop, trop, vite entre deuil et oubli,

J’ai grandi en tutoyant l’horizon infini,

Le sable chaud sous mes pas me portait vers l’au delà,

Je serai si grand si fort, on ne verra que moi,

J’ai vécu à Gaza sans jamais en sortir,

J’ai vécu de jours en jours sans remords ni soupir,

Malgré les barbelés le couvre feu les blindés,

J’ai chéri au fond de moi le rêve d’en échapper,

Le rêve d’en échapper, le rêve d’en échapper.

 

J’ai vécu les vagues humaines de l’intifada,

J’ai vécu cortèges et grèves drapeaux à bout de bras,

Nous chantions à pleins poumons notre passion,

Tandis qu’au dessus de nous paradaient leurs avions,

Je suis mort, a-t-on menti, d’une balle perdue,

Je suis mort assassiné par un homme inconnu,

Qui croyait faire son devoir en tirant dans le brouillard,

Sur des ombres ennemies aux armes dérisoires,

Je suis mort comme milles autres, mille après mille avant,

Je suis mort un soir d’automne, un soir de ramadan,

Mais je ne voulais que vivre, vivre libre,

Je ne voulais qu’être libre, je ne voulais qu’être libre,

Je ne voulais qu’être libre !!"


Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:50

Zebda le retour !


Fidèles à eux mêmes avec un titre à la foi festif et à message, "Le Dimanche autour de l'église" montre un certain regard sur la France d'aujourd'hui. France métissée et multiculturelle ... Identité nationale vous avez dit?

Site officiel de Zebda à retrouver ici.

 

Vidéo clip officiel :

 

Le son deezer :

Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 18:37

Combattant, résistant, militant indomptable
Insurgé, insoumis, rebelle infatigable
Esprit libre, vagabond ou nomade
Si tu penses que le monde est crade
Appelle Moi Camarade!

Si comme moi tu penses qu'il faut se radicaliser
Contre l'ordre établi, refuser d'obtempérer
Si t'en as marre de ressembler à un mouton
Si t'as l'audace de Rosa Parks et si t'as compris Frantz Fanon
Appelle Moi Camarade si tu sais pas rester dans le rang
Si t'as la flamme, l'espoir et le couteau entre les dents
Si t'enrages quand un flic te dévisage
Si t'étouffes comme un taulard dans sa cage
Appelle Moi Camarade si t'as capté les mécanismes
Les rouages du système comment ils neutralisent
Comment ils manipulent, dés informent et nous divisent
Reste lucide parce qu'il est l'heure qu'on se mobilise
Si tu pense qu'on est du même coté de la barrière
Du même côté du mur, du côté lanceur de pierre
Du côté des larmes du côté de la misère
Du côté palestinien, tu peux m'appeler mon frère!

Appelle Moi Camarade,
parce que mes larmes sont les tiennes
Les tiennes sont les miennes
bref nos peines sont les mêmes
On se démène pour éviter l'abattoir,
Ouais j'me démerde merde
Sans perdre de vue l'étoile qui m'a dit bat toi
je manie la plume comme Marcos la rage d'une cas'soc
Prête à lâcher le mic s'il faut mourir pour la cause
J'rape la force, j'rape l'espoir, j'rape la fratrie
Issue d'une génération endormie par la matrice
Enfant de l'insomnie, bordée par le macadam
Bercée par le vague à l'âme, Appelle Moi Camarade.
Gosse d'un monde bien malade, dont tout le monde s'en bat la race.
J'braque les hauts-parleurs avec des rimes dans lesquelles parlent la rage.
Anti-normes, impossible à encarter
Autonomes comme les anars
A cran, comme les frères de quartier
C'est l'heure de s'unir car l'urgence nous rattrape
Dans le meilleur ou dans le pire on est ensemble camarade !

 
Ils ont enfermés nos rêves, braqués nos idéaux
Ils ont cadenassés nos révoltes
Ils ont fait taire ceux qui parlaient trop
Ils on jugés que nos colombes obscurcissaient leur ciel,
Ils les ont toutes butées et de leur sang ils ont fait leur miel
"Silence on tue (Chuuttt)

Silence on assassine tous ces illuminés qui voudraient changer le scénario du film"

Leurs desseins on les connait par cœur

j'vais pas t'refaire le tableau ce monde est hardcore
Patrie, pétrole et pouvoir:
Leur chef-d'œuvre, du grand art.
Y'a qu'à regarder pour voir, on est mort sans l'savoir
Comme asphyxiés, en perte d'oxygène,
Comme enchaînés à la triste destinée de ces cités où là bourse règne.
J'étouffe, j'aimerai tellement changer d'air
Mais au fond de moi je sais très bien que c'est ce putain d'air qu'il nous faut changer
C'est une simple question de survie, bien plus qu'une croisade,
Armée de l'ombre en embuscade,
Vamos camarade!!!

Combattants, résistants, Militants indomptables
Insurgés, insoumis, rebelles infatigables
Esprits libres, vagabonds ou nomades
Si tu pense qu'le monde est crade

Appelle Moi Camarade!

 

 

 




Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 18:25

Un extrait de l'album (Les bronzés font du Ch'ti - 2009) du Ministère des Affaires Populaire.

Une critique du gouvernement et de son objectif d'expulser 25 000 sans papiers par an ...

Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 23:51

Une vision de la France en 1986 (album : "Debout la d'dans!") par le groupe MAP (Ministère des Affaires Populaires)



Repost 0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 21:54
Un petit retour sur un homme qui, bien sur, m'a idéologiquement marqué! Par la voix des Zebda
 


Jaurès par Zebda (vidéo réalisée à l'occasion du 150 ème anniversaire de la naissance de Jean Jaurès (avec le concours de la région Midi Pyrénées)

 

"Si par malheur ils survivaient
C'était pour partir à la guerre
C'était pour finir à la guerre

Aux ordres de quelques sabreurs
Qui exigeaient du bout des lèvres
Qu'ils aillent ouvrir au champ d'horreur
Leurs vingt ans qui n'avaient pu naître
Et ils mouraient à pleine peur
Tout miséreux oui not' bon Maître
Couvert de prêtres oui not' Monsieur
Demandez-vous belle jeunesse
Le temps de l'ombre d'un souvenir
Le temps du souffle d'un soupir

Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
Pourquoi ont-ils tué Jaurès? "


Repost 0

Catégories