Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le cinquième soleil ... c'est pour quand ? des chansons engagées pour la lutte ...
  • Le cinquième soleil ... c'est pour quand ? des chansons engagées pour la lutte ...
  • : L'alternance en 2012 : ratée pour le moment !! Et si une vraie alternance pouvait encore se construire sur les bases d'un nouveau monde? on peut rêver et lutter un peu pour ça, non? Des chansons engagées d'hier et d'aujourd'hui, des billets d'humeur peut être, des liens à consulter ... Ici pas de blabla mais du son! N'hésitez pas à me laisser vos propositions de titres et d'artistes!
  • Contact

Des chansons engagées ...

 

Des chansons engagées !

Un petit voyage dans l'univers des chansons dites engagées, des chansons d'hier et d'aujourd'hui, de tous les styles.

Des témoignages, des cris du coeur, des messages ...

Je ne suis pas forcément d'accord avec tout les textes évoqués ici mais il existe des milliers de blogs pour débattre sur des idées, j'espère juste qu'un jour quelqu'un passera ici et découvrira un auteur, un texte, et que sa vision des choses en sera un peu changée! Parce que les chansons sans être un art changent parfois une vie, font couler une larme, ou provoquent une émotion... et nous accompagnent lors de nos luttes ! 


Pour en savoir un peu plus sur l'esprit de ce blog, je vous invite à écouter ces deux textes de Keny Arkana (le cinquième soleil : et si tout était encore possible pour 2012 ... Keny Arkana, cinquième soleil  et la rage : Keny Arkana : La rage )

Bonnes luttes à vous et bon voyage dans ce blog!


Vous pouvez me retrouver sous facebook au profil suivant :


link

Recherche

13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 09:10

Pas une nouveauté, mais une piqure de rappel nécessaire, à écouter aujourd'hui bien sur, mais aussi à chaque veille d'élection.Un clip sous forme d'animation très sympa aussi !

 

Le site officiel du groupe "Les mauvaises langues" : link

 

Leur espace musical : link

 

 

 

Les paroles :

Moi mon métier c'est d'être d'accord
Quelques promesses en bandoulière
J'écoute toutes vos prières
De l'ambition rivée au corps
Pour plaire aux jeunes et aux grand-mères
Je dirai tout et son contraire
Je n'vous promets aucun effort
Je serai pour vous comme un père
Comme un ami ou comme un frère
Je n'ai jamais aucun remords
Gants de velours et main de fer
Tant pis si certains restent à terre

Je suis l'homme providentiel
J'ai affûté mon baratin
La solution tombée du ciel
Je promets tout, je n'promets rien
Je suis l'homme providentiel
Mi démago, mi magicien
Envoyez moi au 7ème ciel
Et dormez bien

Je crois en la valeur travail
Venez à moi tous les chômeurs
Je vous promets de la sueur
J'agite les épouvantails
J'attise toutes les rancœurs
Je vous rassure, je vous fais peur
Le monde est une grande pagaille
Ça fait frissonner l'électeur
Ça fait les titres du 20 heures
Dés que j'aurai le gouvernail
Pour assurer votre bonheur
Faudra vous lever de bonne heure

Pourquoi parler à la raison
Moi qui connais si bien vos tripes
Tous les démons qui vous habitent
Plus je fais simple plus je fais con
Plus les médias me plébiscitent
Plus les sondages me créditent
Faut bien incarner la nation
Faut plaire aux pauvres et aux élites
C'est la leçon que je médite
Venez servir mon ambition
Venez servir ma réussite
Car c'est pour elle que je milite

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 23:24

La Parisienne Libérée transforme en jolies chansons le quotidien militant. Son dernier morceau commence à avoir un joli succés, il est comme d'habitude avec elle d'actualité : Les rêveries du promeneur solidaire ...

 

Son site officiel : link

 

Un autre titre de la parisienne libérée sur ce blog : Non au licenciement des 3 salariés du Leclerc Méridien! " franchement " La Parisienne Libérée.

 

Paroles :

 

Je me promène pas sans raison
De la Bastille à la Nation
C’est pas pour user mes godasses
Que je fais le tour du Montparnasse
Les rendez-vous à République
C’est rarement pour faire les boutiques
Quand je dors à l’Hôtel de Ville
C’est pas pour une nuit tranquille

Je suis un million dans la rue
Personne ne s’en aperçoit
Je suis deux millions – qui l’eût cru
Deux millions mais où ça?
Trois millions – c’est du jamais vu
Qui donc a lancé les enchères ?
Trois millions, adjugé vendu
Pour le promeneur solidaire

C’est pas pour me faire disperser
Que je me rassemble à l’Assemblée
C’est pas pour me faire arrêter
Je continue vers l’Elysée
Pas pour écouter ton discours
Que je grimpe aux grilles du Luxembourg
C’est pas pour entendre cet air-là
Que je suis venu jusqu’à l’Opéra

Je suis un million dans la rue
Personne ne s’en aperçoit
Je suis deux millions – qui l’eût cru
Deux millions mais où ça?
Trois millions – c’est du jamais vu
Qui donc a lancé les enchères ?
Trois millions, adjugé vendu
Pour le promeneur solidaire

Faut du courage pour être gréviste
Surtout quand le patron tient sa liste
Et comme après t’es pas payé
Tu fais pas ça pour t’amuser
Faut du courage quand t’es précaire
Pour exprimer de la colère
Faut du courage, oui mon ami
Faut du courage pas du mépris

Je suis un million dans la rue
Personne ne s’en aperçoit
Je suis deux millions – qui l’eût cru
Une fois, deux fois, trois fois
Trois millions – c’est du jamais vu
Qui donc a lancé les enchères ?
Trois millions, adjugé vendu
Pour le promeneur solidaire

Je rêve que je garderai mes droits
Que j’en gagnerai de nouveaux
D’autres en ont rêvé avant moi
Et c’était pas des rigolos
Quand dans les manifs syndicales
Ya plein de gens pas syndiqués
Le rêve devient plus général
Il peut même se réaliser

Je suis un million dans la rue
Toi un million, vraiment tu crois?
Je suis deux millions qui l’eût cru
Ah oui ça y est là je te vois
Trois millions c’est du jamais vu
Deux millions neuf, dit l’commissaire
Trois millions adjugé vendu
Pour le promeneur solidaire

Je me promène pas sans raison
De la Bastille à la Nation
C’est pas pour user mes godasses
Que je fais le tour du Montparnasse
Les rendez-vous à République
C’est rarement pour faire les boutiques
Quand je descends à l’Hôtel de Ville
C’est pas pour une nuit tranquille

Je rêve que je garderai mes droits
Que j’en gagnerai de nouveaux
D’autres en ont rêvé avant moi
Et c’était pas des rigolos
Quand dans les manifs syndicales
Ya plein de gens pas syndiqués
Le rêve devient plus général
Il peut même se réaliser

 

 

Vidéo clip :

 

 

Repost 0
Published by francisco65 - dans La parisienne libérée
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:30

Laids Crétins des Alpes, allez les découvrir un peu mieux :

 

   leur espace musical : link

 

   leur blog : link

 

Paroles :

 

REFRAIN :
Camarade, Camarade !
Tu voieras un beau jour nous vaincrerons !
Nous les prolos de la rade,
Nous sommes le cauchemar des patrons.

Camarade, camarade !
Même jusqu’à Paris nous irons.
A nous le homard, à eux la salade !
Et Viva la Revolution !

Dominique travaille depuis l’âge de 15 ans
Il a quitté son île sans l’accord de ses parents
Il habite Marseille dans un petit appartement
Le jour à la Joliette il est docker c’est évident

Dominique te fixe du haut de ses 120 kilos
Il le fait pas exprès c’est à cause de son boulot
Passer toute la journée à décharger les cargos
C’est cool, dans les manifs on a besoin de costauds !

REFRAIN

Robert est arménien il s’appelle Demestropian
Il est instituteur dans une école du Merlan
Il adhère au parti sous l’influence de ses parents
Il espère être élu au conseil du département

Robert c’est pas du muscle, à lui ses armes c’est ses mots
Il sait dire des trucs qu’on trouve que dans le dico
Il a lu Heidegger et Karl Marx c’est son héros
Le texte des banderoles c’est logiquement son boulot

REFRAIN

Maria est italienne et secrétaire de direction
Elle dit qu’la politique c’est juste pour faire voter les cons
Elle est pourtant en tête de toutes les manifestations
Pour insulter les flics c’est toujours une bonne occasion

Bien sûr, dit comme ça, ça doit sûrement vous faire marrer
Mais s’ils étaient pas là, je sais pas trop où on en s’rait
Alors l’année prochaine à l’occasion du 1er mai
Tu pourras tous les entendre chanter

REFRAIN

 

 

 


Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 17:17

Un titre de HK & les Saltimbanks à écouter en boucle en ces temps de manisfestations !

 

Leur espace musical : link

 

La vidéo en live :

 

 

Les paroles :
Du fond d' ma cité HLM
jusque dans ta campagne profonde,
Not' réalité est la même,
et partout la révolte gronde.

dans c'monde on avait pas not' place.
on avait pas la gueule de l'emploi.
On est pas né dans un palace.
On avait pas la CB à papa.

SDF, chômeurs, ouvriers,
Paysans, immigrés, sans papiers,
Ils ont voulu nous diviser,
et fo dire qu'ils y sont arrivés.

tant qu'c'était chacun pour sa gueule,
leur système pouvait prospérer,
Mais fallait bien qu'un jour on sréveille
et qu'les têtes s'remettent à tomber


ON LACHE RIEN


Ils nous parlaient d'égalité,
et comme des cons on les a crûs.
"Démocratie", fais moi marrer,
si c'était l'cas on l'aurait su.

Que pèse notre bulletin de vote,
face à la loi du marché ?
C'est con Mes chers compatriotes
mais, on s'est bien fait baisé.

Et que pèsent les droits de l'homme
face à la vente d'un airbus ?
Au fond, y a qu'une seule règle, en somme :
"se vendre plus pour vendre plus".

La république se prostitue
sur le trottoir des dictateurs.
Leurs belles paroles on y croit plus,
Nos dirigeants sont des menteurs.


ON LACHE RIEN


c'est tellement con, tellement banal,
de parler de paix et de fraternité,
quand des SDF crèvent sur la dalle,
et qu'on mène chasse les sans papiers.

Qu'on jette des miettes aux prolétaires,
juste Histoire de les calme;
qu'ils s'en prennent pas aux patrons-millionnaires,
"trop précieux pour notre société".

C'est fou comme ils sont protégés
tous nos riches et nos puissants.
y pas à dire ça peut aider
d'être l'ami du président.

chers camarades, chers "électeurs",
Chers "citoyens - consomateurs",
Le réveil à sonné, il est l'heure,
d'remettre à Zéro les compteurs.

tant qu'y a d'la lutte y a d'l'espoir.
Tant qu'y a d'la vie, y a du combat.
Tant qu'on s'bat c'est qu'on est debout.
ton est qu'on est d'bout, on lâchra pas.

la rage de vaincre coule dans nos veines.
maintenant tu sais pourquoi on s'bat.
Notre idéal, bien plus qu'un rêve.
Un autre monde, on a pas l'choix.

 

Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 17:03

Un titre d'actualité ... A écouter, à diffuser !

 

 

Repost 0
Published by francisco65 - dans Divers
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 10:11

Un classique de nos manifestations, il est vrai qu'on peut difficilement mieux faire comme message : "Tout le monde ment, tout le monde ment, le gouvernement ment énormément !"

 

Vidéo :

 

 

 

 

Paroles complètes :

 

Tout le monde ment,
Tout le monde ment,
Le gouvernement
Ment énormément !

Le physique ment, le mental ment,
Le vulgaire ment et le poli ment,
Le béat te ment et le triste ment
Et le sage ment et l'idiot te ment.
Oui, l'idiot te ment et le censé ment,
L'illogique ment et le carré ment,
La cruelle ment et la bonne ment,
Y a que ma maman qui ment rarement.

Le sauvage ment et le paisible ment,
Le social ment et l'isolé ment,
L'unanime ment et l'à part te ment,
Si le zélé ment, l'illégal ment.
L'illégal ment, le pénal ment,
Oui, le châtiment immédiat te ment,
Et le juge ment et l'amende ment.
Et le garnement ment certainement.

Le docile ment, l'affranchi se ment,
Le laïc ment, le dévot te ment,
L'éternel ment mais le diable ment,
Oui, assurément, cet enfer me ment.
C'est l'enfermement, le réel ment,
Le troisième ment, la deuxième ment,
Sur l'événement la première ment,
C'est du boniment continuellement.

Si la vache ment alors le pis ment
Et si le pis ment alors le lait ment,
Bien sur la jument et le caïman,
Dans l'eau, le sar ment, le chevesne ment,
Le Chevènement et l'Allègre ment
Et la droite ment et l'extrême ment,
Politiquement l'investi se ment
Et le Parlement ment communément.

Le terrible ment et le gentil ment,
Le brutal ment et le doux se ment,
Le tranquille ment, le féroce ment,
L'héroïque ment, l'ordinaire ment.
Ordinairement, bien sûr l'arme ment
Et, au régiment, le général ment,
Le stupide ment, pas de traitement,
Le médical ment, y a pas de calmant.

Repost 0
Published by francisco65 - dans Massilia sound system
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 08:57

Avant de partir rencontrer plein de camarades à la manif contre la réforme des retraites, de quoi mettre en forme avec "Camarades" des Sales Majestés, extrait de l'album "No problemo" (1997).

 

Groupe punk rock engagé, efficace comme on aime !

 

Leur site officiel : link

 

Leur espace musical : link

 

Paroles :

 

Il faut qu'on apprenne à partager
Pas d'autre choix pour vivre en société
Il faut qu'on apprenne à se tolérer
Pour qu'on retrouve un peu d'humanité

Quels que soient ton pays, ta couleur (camarade)
On a partout sur terre droit au bonheur (camarade)

Camarade !

Aimer son prochain ne rapporte rien
C'est toute la tragédie du genre humain
Et si le monde ne ressemble plus à rien
C'est parce qu'on oublie souvent son voisin

Quels que soient ton pays, ta couleur (camarade)
On a partout sur terre droit au bonheur (camarade)

Camarade !

 

 

Vidéo clip :

 

 


Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 20:48

Georges Moustaky n'était pas encore présent sur ce blog, c'est chose faite!

 

"Sans la nommer"  interprétée sur scène par Georges Moustaky :

 

 

La version "Compagnie Jolie Môme" (une façon de rendre hommage à cette compagnie pour sa présence à toutes les luttes...) :

 

 Je voudrais, sans la nommer, 
 Vous parler d'elle 
 Comme d'une bien-aimée, 
 D'une infidèle, 
 Une fille bien vivante 
 Qui se réveille 
 A des lendemains qui chantent 
 Sous le soleil. 
 Refrain 
 C'est elle que l'on matraque, 
 Que l'on poursuit que l'on traque. 
 C'est elle qui se soulève, 
 Qui souffre et se met en grève. 
 C'est elle qu'on emprisonne, 
 Qu'on trahit qu'on abandonne, 
 Qui nous donne envie de vivre, 
 Qui donne envie de la suivre 
 Jusqu'au bout, jusqu'au bout. 
 Je voudrais, sans la nommer, 
 Lui rendre hommage, 
 Jolie fleur du mois de mai 
 Ou fruit sauvage, 
 Une plante bien plantée 
 Sur ses deux jambes 
 Et qui trame en liberté 
 Ou bon lui semble. 
 Refrain 
 Je voudrais, sans la nommer, 
 Vous parler d'elle. 
 Bien-aimée ou mal aimée, 
 Elle est fidèle 
 Et si vous voulez 
 Que je vous la présente, 
 On l'appelle 
 REVOLUTION PERMANENTE. 
 Refrain 
Repost 0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 09:55

Samedi 2 Octobre, grandea manifs partout en France contre la réforme des retraites ... et le retour sur scéne de Bertrand Cantat à l'occasion du festival "Terres neuves".Le temps des cerises était de circonstance ! Interprétation en compagnie de Eiffel (je vous avais présenté ici "A tout moment la rue" A tout moment la rue - Eiffel - Video clip - Paroles 

de circonstance aussi ...)

 

Paroles :

 

Quand nous chanterons le temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au coeur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur
Mais il est bien court le temps des cerises
Où l’on s’en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d’oreilles
Cerises d’amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu’on cueille en rêvant
Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d’amour
Evitez les belles
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des peines d’amour
J’aimerai toujours le temps des cerises
C’est de ce temps-là que je garde au coeur
Une plaie ouverte
Et Dame Fortune, en m’étant offerte
Ne saura jamais calmer ma douleur
J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au coeur. 

Jean Baptiste Clément

 

Version Yves Montand dans ce même blog : Le temps des cerises, version Montand

 

Vidéo live du concert :

 

 

Le son original de la reprise de "Le temps des cerises" par Noirs Désirs :
Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 08:50

Le nouvel album de Tiken Jah Fakoly "African revolution" sorti en septembre 2010 est comme toujours une réussite!

 

Ce premier extrait choisi ici est à la fois un message adressé aux africains mais aussi une illustration de l'esprit de ce blog "Je dis non ... en chansons".

 

Le site officiel de Tiken Jah Fakoly : link

 

Vidéo clip :

 

 

 

 

 

Paroles :

 

Un couplet pour dénoncer les chefs
Africains surtout dans l'échec
Mon pays a payé bien trop cher
Trop cher à quand le procès
Une parole pour honorer nos pères
Ces soldats tombés dans leur guerre
Victimes effacées de leurs dossiers
Dossiers déjà classés

Si ce n’est qu'un chant
Si ce n’est qu'une chanson
Ca ne changera pas nos vies
Ca ne changera pas nos vies
Mais je chante pour ne pas accepter
Je dis non ! Je dis non !
Je chante pour ne pas accepter
Je dis non en chansons

Un refrain pour soutenir les frères
Expulsés du territoire Français
Reconduis menottés aux frontières
Frontières pour un destin tracé
Une ligne pour dénoncer nos travers
Tradition n'est pas toujours sagesse
Africain on ne l'est pas qu’au passé
Passons à la suite, assez !

Si ce n’est qu'un chant
Si ce n’est qu'une chanson
Ca ne changera pas nos vies
Ca ne changera pas nos vies
Mais je chante pour ne pas accepter
Je dis non ! Je dis non !
Je chante pour ne pas accepter
Je dis non en chansons

Un couplet pour dénoncer les chefs
Africains surtout dans l'échec
Mon pays a payé bien trop cher
Trop cher à quand le procès

Si ce n’est qu'un chant
Si ce n’est qu'une chanson
Ca ne changera pas nos vies
Ca ne changera pas nos vies
Mais je chante pour ne pas accepter
Je dis non ! Je dis non !
Je chante pour ne pas accepter
Je dis non en chansons

Repost 0
Published by francisco65 - dans Tiken Jah Fakoly
commenter cet article

Catégories